Cercles flamands: une cotisation de 750 à 1.000 €, la norme?

Les cotisations des cercles doivent être portées à 750-1.000 euros. Ces propos sont ceux de Roel Van Giel, président de Domus Medica. Il s’exprimait le week-end dernier lors du meeting annuel des cercles organisé par l’association flamande. Sa déclaration a fait du bruit dans l’assistance, mais le Dr Van Giel avait de bonnes raisons de pousser les confrères vers le tiroir-caisse.

Le sujet était déjà arrivé sur le tapis plus tôt dans la journée. Les concertations autour des zones de première ligne, par exemple, vont exiger beaucoup réunions. Un généraliste pourrait bientôt devenir président de ces entités de soins qui vont couvrir le nord du pays mais, faute de temps, aucun confrère ne pourra suivre toutes les rencontres de l'équipe chargée de jeter les bases de la zone de première ligne. Et ce n'est là qu'un exemple.

De toutes parts, on demande de plus en plus aux omnipraticiens de participer à diverses consultations. Refuser ne coûte rien, bien sûr. Mais une chaise vide ne conforte pas vraiment la position du médecin généraliste sur l’échiquier de soins… Le déploiement des soins intégrés dans les zones de première ligne, c’est assurément l'avenir. Un coche que la profession ne peut se permettre de rater. Voilà les réflexions qui émergeaient lors de la grand-messe des cercles flamands, samedi 9 décembre.

«Les cercles doivent être forts, pour pouvoir faire entendre la voix du généraliste dans toutes sortes de structures organisationnelles», a déclaré le président de Domus Medica. «Cela signifie qu'un cercle doit être assez grand. Et pour garder un grand cercle sur les rails, un coordinateur de cercle est nécessaire.» Voilà pour l'organisation interne. Vers l'extérieur, quelques membres devront un peu réduire leur activité première de MG pour pouvoir se concentrer suffisamment sur leur tâche dans les organes consultatifs.

Dès lors, afin de garantir une rémunération décente pour ces fonctions, les cotisations des membres du cercle doivent être revues à la hausse. Un montant de 750 à 1.000 euros sera la norme, estime Roel Van Giel. Au cours de la réunion, plus d'un orateur avait déjà déclaré que les cercles auraient besoin d'être professionnalisés. Le président de Domus Medica les a rejoints.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.