Etudes de médecine - De Block mécontente des résultats de l'examen d'entrée francophone

La ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block (Open Vld), a exprimé son mécontentement envers l'examen d'entrée en médecine organisé cette année en Fédération Wallonie-Bruxelles. Près de 1.200 candidats ont réussi l'épreuve, alors qu'il n'y aura que la moitié d'attestations Inami disponibles au terme de leurs six années de formation.

Pour Maggie De Block, le ministre de l'Enseignement supérieur Jean-Claude Marcourt prend "une énorme responsabilité" en laissant autant de jeunes entamer ce cursus alors que beaucoup ne pourront exercer le métier. "Ce n'est pas correct", a jugé mercredi matin la ministre, interrog&eac ute;e sur les ondes de la VRT-radio.

Organisé depuis deux ans, l'examen d'entrée en médecine et dentisterie vise à limiter l'accès d'étudiants dans la filière médicale, une exigence forte de la ministre fédérale en début de législature qui menaçait de ne plus délivrer de numéros Inami aux nouveaux médecins francophones sans "filtre efficace" à l'entame des études en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Mais à la lumière des derniers résultats de l'épreuve, la ministre fédérale estime que les francophones ont mis la barre bien trop bas.

"Laisser des gens entamer des études tout en sachant que près de la moitié d'entre eux sont de trop, ce n'est pas correct", fustige la ministre, qui rappelle qu'il s'agit là d'études longues et difficiles, et coûteuses à financer.

Lire aussi : 

Le taux de réussite à l'examen d'entrée semblable à celui de la Flandre, répond l'Ares

Pressée de retenir les numéros INAMI francophones, De Block renvoie à la concertation

> Marcourt stupéfait par la "mauvaise foi" de Maggie De Block

Etudes de médecine - "La situation est grave", selon la Fef et le Cium

Pressée de retenir les numéros INAMI francophones, De Block renvoie à la concertation

> 1042 lauréats pour l'examen d'entrée 2018 en médecine

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.

Derniers commentaires

  • Raymond MORIAUX

    19 septembre 2018

    Ce qui n'est pas "correct" c'est d'organiser, de provoquer ou d'aggraver la pénurie de médecins belges francophones tout en réservant la profession à des étudiant-e-s qui n'ont pas de handicaps sociaux et/ou économiques à assumer. Qu'est ce que Mme la Ministre suggère ? Qu'on tire au hasard la moitié de celles et ceux qui ont réussi cet examen pourtant pas à la portée du premier venu ? Ou peut-être qu'on retire des quotas tous les étudiant-e-s non belges ?