Inami cherche médecins

Grosse opération de recrutement à l’Inami: l’Institut annonce chercher pas moins de 17 médecins, dix francophones et sept néerlandophones, pour différents services. C’est le SECM qui semble le plus manquer de bras médicaux: 13 des 17 renforts recherchés y seront affectés.

Dans une même newsletter, Medi-Sphere évoque d’une part le Luxembourg qui s’efforce de conserver sa médecine de proximité alors que la lente érosion des effectifs rend les conditions d’exercice et de garde de plus en plus dures, et de l’autre l’Inami qui s’emploie à embaucher des médecins en mettant en évidence des avantages tels un horaire de 38 heures/semaine avec récupération des heures supp’, 26 jours de vacances annuelles, la possibilité de faire du télétravail, de se former durant les heures de travail ou de valoriser son ancienneté dans le privé ou comme indépendant. C’est de bonne guerre pour un employeur, bien évidemment, de mettre en avant tout ce qu’il a à offrir à de futurs collaborateurs, mais le rapprochement des sujets, fortuit, n’en forme pas moins un contraste marquant.

Quoi qu’il en soit, l’Inami cherche donc à engager une grosse quinzaine de médecins, avec une expérience professionnelle pertinente de minimum deux ans, qui devront avoir postulé avant la mi-avril. Plus précisément, l’Institut recherche - côté francophone - un médecin pour le Fonds des accidents médicaux, un médecin pour la Direction politique pharmaceutique du Service soins de santé, et huit autres pour le SECM, le Service d’évaluation et de contrôle médicaux: cinq pour la Direction de contrôle (dans les régions) et trois pour la Direction d'expertise (à Bruxelles).

Toutes les informations nécessaires sont en ligne sur le site de l’Inami.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.