Les sumehrs maintenant accessibles à tous les patients ... sauf si le médecin intervient

Le Réseau santé wallon (RSW) vient d’en informer les MG du sud du pays: depuis mardi, la lisibilité par le patient de son sumehr a évolué. Ce qui a changé, c’est le statut d’accès par défaut: il devient «accessible au patient». Les documents hospitaliers sont aussi concernés.

L’étape intervenue ce 2 octobre s’inscrit dans le cadre de la loi sur les droits du patient, indique le RSW. Et s’aligne sur les recommandations de l’Ordre. C’est un changement de principe (on passe de «sumehr lisible par le patient si le médecin qui l’a émis sur le RSW le permet» à «sumehr ouvert par défaut au patient sauf si le médecin intervient») qui avait été approuvé aux dernières AG de la FAGW. Autrement présenté: si avant, il fallait une manipulation pour permettre la lecture du sumehr, à présent, il faut une manipulation pour la restreindre.

Le Réseau a préparé un tutoriel qui explique, à renfort de captures d’écran, comment procéder pour faire cette marche arrière. Il faut, en bref, que le MG se connecte, sur le site du RSW, à son espace professionnel privé, section profil, gestion des paramètres. Là, il peut choisir de contrecarrer la solution par défaut.

En outre, il peut, de ce même écran, gérer la lisibilité des documents produits par les hôpitaux où le patient s’est présenté en consultation ou a été admis (rapports, résultats d’analyses, imagerie…). Car depuis mardi, la publication d’un sumehr déclenche la lisibilité immédiate, pour le patient, des documents hospitaliers disponibles à son sujet sur le RSW. Jusqu’ici, cette lecture était déterminée par le choix de l’hôpital qui, en postant des documents sur le RSW, leur appliquait l’un des 4 statuts suivants: accès possible, jamais possible, possible après 30 jours ou possible après décision dans ce sens du médecin traitant. Désormais, ces deux derniers statuts (après 30 jours et après décision du médecin traitant) sont devenus «accès possible».

Commentaire du Réseau aux MG: «[nous offrons] la possibilité de libérer l'accès aux documents automatiquement lors de la publication d'un sumehr (…) - ce qui vous évitera de devoir libérer l'accès de ces documents un à un via [notre] portail». Si un MG profite de cette possibilité, l’accès sera activé lors de la publication d'une nouvelle version du sumehr.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.

Derniers commentaires

  • Dominique NARCISSE

    06 octobre 2018

    Et qui empêchera un futur employeur ou un assureur d’exiger du patient qu’il lui montre son dossier informatique en direct ? Au risque de ne pas engager ou sur primer le patient ? Faut -il protéger les patients de moins de ? 60 ans ? Ainsi ?
    Dr Narcisse

  • Dominique DELUNE

    04 octobre 2018

    PIEGE à CONS : La Carotte : On Offres aux Médecins qui envoye des Shumer = la "carotte" .
    Puis on le Piège en offrant aux patients de quoi lui contester ce qu'il écrit ET permet au patient d'aller d'1 Médecin à l'autre (Shopping Médical) el "jetant" ce qui ne lui convient pas comme 1 Kleenex Usager . Sans compter qu'il peut contester via son Avocat = "le" Merdier !

  • Dominique DELUNE

    04 octobre 2018

    C'est Pourquoi je REFUSE de faire des Shumer