Insuffisance cardiaque: un capteur connecté dans l'artère pulmonaire réduit le risque de décès

Des spécialistes de l'hôpital du Limbourg Oriental (ZOL) ont réussi à insérer un capteur dans l'artère pulmonaire d'un patient souffrant d'insuffisance cardiaque. Ce capteur de pression permettra à l'équipe soignante de surveiller l'état du patient en ligne et d'intervenir rapidement si nécessaire. Selon l'hôpital, il s'agit de la première fois qu'un tel capteur est placé chez l'homme.

L'insuffisance cardiaque touche 200.000 Belges, est associée à un risque important de décompensation cardiaque et de décès prématurés.

Les patients atteints de décompensation cardiaque se plaignent souvent d'essoufflement extrême et de gonflement des jambes. Le risque de récidive ou de décès reste également très élevé après une admission à l'hôpital pour décompensation cardiaque.

"Une décompensation cardiaque est toujours précédée d'une augmentation progressive de la pression dans l'artère pulmonaire", notent les docteurs Wilfried Mullens et Matthias Dupont, spécialistes à l'hôpital ZOL. "Il y a quelques années, un capteur de pression a été développé, qui peut être introduit dans l'artère pulmonaire et permet de surveiller l'activité du cœur défaillant. Nous avons réussi à placer une version améliorée de ce capteur chez un être humain, pour la première fois", commentent les scientifiques.

Ce capteur peut être chargé via un appareil externe, pas plus grand qu'une tablette, et permet de mesurer la pression au sein de l'artère pulmonaire. Lorsqu'elle augmente, le service de cardiologie peut décider rapidement de commencer un traitement médical afin d'éviter une hospitalisation ou une aggravation de l'insuffisance cardiaque.

Lire aussi :

Suivi à distance de l’insuffisance cardiaque: une première au CHR de Liège

Un centre d'Alost va utiliser un logiciel pour prédire les insuffisances cardiaques

La Croix Jaune & Blanche surveille les insuffisants cardiaques avec un patch connecté

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.