Prime télématique: les nouveaux paramètres sont connus

Fin juin, l'Inami avait sorti de son chapeau une proposition irréaliste concernant les paramètres de la prime télématique. Tous les syndicats l'avait rejetée comme un seul homme, et Domus Medica avait fait une contre-proposition. Elle a été acceptée à l'unanimité lors de la dernière médico-mut.

Les conditions de l'année dernière ont été conservées, avec l'ajout d'un certain nombre de nouveaux services: "e-Attest " de MyCarenetMyHandicap, les schémas de médication et  CEBAM evidence linker.

Tout comme l'année dernière, le seuil est exprimé en pourcentage de l'activité totale (numérique et non numérique) pour un certain nombre de paramètres. Ces pourcentages sont les suivants:

Recip-e: 25% du nombre total d'ordonnances
Chapitre IV:  50% des demandes de remboursement de médicaments du chapitre IV 
eFact: 20% au moins des consultations pour les patients ayant droit à l'intervention majorée
Consentement éclairé: 25% du nombre de DMG
Sumehr: 25% du nombre de DMG

Les pourcentages sont donc les mêmes que l'année dernière, sauf pour le Sumehr, qui passe de 20% à 25% et pour eAttest, pour lequel 5% du nombre de DMG doit être atteint.

Ce qui est nouveau, c'est que pour le seuil de Sumehr et le consentement éclairé, le nombre de DMG de l'année en cours (2018) est pris en compte au lieu de l'année précédente, de sorte que les médecins débutants peuvent également obtenir le premier seuil maximum. Les nouveaux arrivants doivent pour cela au cours du 2e semestre de l’année de la prime:

- Créer ou adapter au moins 5 schémas de médication.
- Utiliser au moins 5 fois le CEBAM evidence linker (via log-in).
- Introduire au moins 5% des attestations de consultation via le service "e-Attest " de MyCarenet.
- Utiliser au moins 3 fois l’application MyHandicap pour l’introduction de reconnaissance de handicap.

Un dernier paramètre est l'utilisation de l'eDMG, qui était déjà incluse dans le paquet au cours des dernières années. Si durant l’année de la prime, vous utilisez MyCareNet pour la gestion électronique de vos honoraires DMG, il n'est pas nécessaire de définir un pourcentage ici. Mais si vous utilisez l'eDMG, il doit l'être pour tous les patients.

Les montants de la prime ont été compensés comme suit: 3.500 euros pour ceux qui ont atteint 6 des 10 paramètres concernant l'utilisation des e-services, 4.500 euros pour 7 paramètres, 6.000 euros pour 8 paramètres. Pour les médecins qui n'atteignent pas les seuils (peut-être parce qu'ils ne sont pas informatisés), l'indemnité de pratique de 1.000 euros reste valable. Si vous êtes médecin généraliste en formation dans le courant de l’année de la prime et si vous utilisez un logiciel accepté, vous avez toujours droit à un montant de 800 euros.

Le principe de la double mesure reste en vigueur: les médecins qui travaillent en groupe peuvent noter un paramètre même s'ils n'atteignent pas le seuil, tant que la moyenne des médecins est supérieure au seuil dans la pratique.

Un arrangement spécial a été conclu pour les pratiques de travail à taux forfaitaire parce qu'elles ne disposent pas de DMG. Ici seuls les 7 paramètres disponibles sont pris en compte: 3.500 euros pour ceux qui atteignent 5 paramètres concernant l'utilisation des e-services, 4.500 euros pour 6 paramètres, 6.000 euros pour 7 paramètres.

Demander la prime de pratique intégrée 2017

La procédure de demande pour la prime de pratique intégrée 2017 a débuté le 4 juillet et se clôturera le 31 octobre 2018. Vous pourrez demander la prime 2018 à partir du mois de juillet 2019.

Les demandes se font via l'application MyRiziv. Contrairement à l'année dernière, le médecin n'a plus besoin de télécharger un fichier xml pour montrer qu'il travaille avec un logiciel reconnu: il peut maintenant vérifier son logiciel dans une liste reprise dans l'application elle-même. Tout comme l'année dernière, il y a la possibilité de contester la décision si vous n'êtes pas d'accord. 

> Tous les détails sur la page de l'Inami

> Lire aussi : Prime télématique : ça bug aussi !

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.