Quel a été l’impact de Mai 68 en médecine? Des médecins se souviennent ...

>> Cliquez ici  pour voir la vidéo <<

Ils ne sont pas rares ceux qui estiment que mai 68 fut au mieux une tempête dans un verre d’eau, au pire un évènement dont il est impérieux aujourd’hui de liquider l’essentiel de l‘héritage. Un certain nombre d’acquis de ces dernières décennies, que seule une minorité de gens, surtout dans la droite la plus dure et l’extrême-droite, entendent à l’heure actuelle remettre en question, sont peu ou prou les conséquences de ce véritable tsunami qui a bouleversé bien des certitudes de l’époque.


C’est surtout à l’ULB que les événements de mai 68 furent marqués, l’UCL restant encore largement dans la tourmente du "Leuven Vlaams", prémice de la scission de l’université et de la création de le Louvain-la-Neuve. La faculté de médecine, si elle a participé aux évènements de mai 1968 n’est certainement pas, contrairement aux facultés de sciences humaines, celle qui fut à la pointe de cette révolution. Ce qui ne veut évidemment pas dire du tout qu’elle en fut absente. L’éloignement de la faculté de médecine par rapport au campus du Solbosch n’a évidemment pas facilité les choses à cet égard.

C’est le 13 mai 1968, à la suite d’une conférence de Melina Mercouri concernant le régime des colonels en Grèce, que se produit la première manifestation, suivie d’une série d’autres et d’une occupation des locaux. Si le mouvement finit par s’éteindre, on ne reviendra pas réellement en arrière, car une série de réformes s’ensuivent au cours des semaines suivantes et même au-delà. La faculté de médecine, moins touchée par l’agitation soixante-huitarde, verra, comme nous le détaillons plus loin, certaines avancées importantes dans les soins de santé et la situation sociale des médecins, qui se sont faites dans la foulée, parfois un peu tardivement, de mai 68.

 

Lire aussi la suite du dossier :
Mony Elkaim, un acteur de premier plan
Alain De Wever explique
Jacques de Toeuf se souvient
Le regard de Paul De Munck
Michel Roland anticipe

 

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.