Les médecins pressent l'Australie de libérer les enfants réfugiés de Nauru

L'association professionnelle des médecins en Australie a appelé lundi le gouvernement à libérer les enfants réfugiés de Nauru, arguant que leur détention les traumatisait. Actuellement, 80 enfants sont maintenus sur l'île du Pacifique. 6.000 médecins ont rejoint l'appel à un changement de politique.

Presque tous les enfants de Nauru son traumatisés, a déclaré le porte-parole de la Australian Medical Association, Paul Bauert. «Cela nuit à de nombreux enfants, nous ne voulons pas que ces dommages soient permanents», a-t-il dit à l'agence de presse australienne AAP.

«Ils ont besoin d'être examinés et traités de toute urgence. C'est un miracle que nous n'ayons pas encore eu de mort.»

Le gouvernement a systématiquement rejeté les appels à adoucir sa politique de refoulement vers l'île de Nauru ou l'île de Manus, en Papouasie Nouvelle Guinée, des personnes qui tentent d'atteindre les côtes australiennes par la mer. Certaines personnes y sont détenues depuis cinq ans.

«Je ne vais mettre en péril aucun élément de la politique australienne de protection des frontières», avait déclaré le Premier ministre Scott Morrison il y a quelques semaines.

L'organisation Médecins sans frontières (MSF) a été expulsée la semaine dernière de Nauru par les autorités de l'île, qui a affirmé qu'il n'y avait pas besoin d'apporter une aide psychologique aux réfugiés.

Le directeur régional de MSF pour l'Australie Paul McPhun a alors appelé à une évacuation immédiate de tous les demandeurs d'asile, qualifiant la politique du gouvernement australien ‘d'inhumaine’.

Mardi, une organisation appelée Rural Australiens for Refugees (les Australiens ruraux pour les réfugiés) organisera un rassemblement devant le Parlement à Canberra pour demander le retrait des enfants réfugiés de Nauru.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.