Le Chirec remporte le Prix de l’Innovation Patient Numérique

Séminaire dédié aux partages d’expériences sur les évolutions du monde médical et hospitalier, "Le Patient Numérique" a décerné cette année son Prix de l’Innovation au Chirec pour son Chirec Innovative Hospital Datacenter à Delta (Bruxelles). Il a été remis à Olivier Remacle, CIO du groupe hospitalier.

Le Prix de l’Innovation Patient Numérique a pour but de récompenser le meilleur projet d’innovation technologique ou d’innovation d’usage dans le secteur des soins de santé. Ce prix a été attribué la semaine dernière lors du séminaire « Du patient numérique aux trajets de soins augmentés : faut-il tuer le transhumanisme ? »

« L’informatique devient toujours plus importante de manière transversale dans tous les départements de l’hôpital », souligne d’emblée Olivier Remacle , directeur informatique du Chirec (1052  lits, 4.300 collaborateurs répartis sur 7 sites, et bientôt 8) qui dévoilait le projet du nouvel hôpital que le Chirec qui sera inauguré en décembre à Delta (Bruxelles).

Fruit de 3 années de travail, ce nouveau bâtiment se veut évolutif, réaliste et innovant, afin de « concilier opportunisme et vision à long terme. Le Chirec ambitionne d’être un hôpital numérique ultramoderne centré sur le patient et reposant sur un socle technologique pour les 10 prochaines années. »

En pratique, un tout nouveau datacenter de 200 m2 a été construit, avec notamment pas moins de 56 armoires de serveurs, 12.000 prises réseau, 850 points d’accès Wi-Fi, 740 km de câbles et 92 km de fibres optiques. Pour assurer une disponibilité et une performance optimales, tous les éléments ont été dédoublées (électricité, refroidissement, arrivées d’eau, détection d’incendie, etc.), tandis qu’un deuxième datacenter va être hébergé dans le datacenter de Cofely à Spy (Namur) pour une redondance totale. Le parc de PC a aussi été totalement renouvelé avec 1.500 machines, 60 PC all-in-one et 250 chariots PC mobiles.

Par ailleurs, un tout nouveau quartier opératoire va desservir 35 salles d’opération avec gestion vidéo numérique, tandis que 2 nouveaux bancs de radiothérapie ainsi que 2 salles d’opération innovantes verront le jour. Et dans le futur, un medical body area network (BAN) sera déployé, de même que des applications de wearable medical BAN. Autre évolution technologique attendue : de la radiologie avec images en 4K sur écran de 64 pouces.  

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.