Sortie de l'IVG du Code pénal - Lalieux (PS) demande que cesse l'hypocrisie et que le parlement fasse son travail

La députée Karine Lalieux (PS) demande que cessent les "doubles discours" des partis politiques dans le débat sur la dépénalisation complète de l'avortement. Aux yeux des socialistes, il est temps que le parlement fasse son travail et se prononce sur les textes qui sont déposés.

"C'est un retournement de veste pathétique du cdH et surtout une gifle pour l'ensemble des femmes. Quelle est encore la crédibilité du politique quand on voit ce genre d'attitude?", a lancé la députée après la courbe rentrante de la ministre cdH Alda Greoli.

Plusieurs propositions de loi sont inscrites à l'agenda de la commission de la Justice de la Chambre. Il y a un an, la majorité a ajourné le débat. Les textes devraient revenir mardi à l'ordre du jour.

La députée socialiste lance un appel au MR, parti du Premier ministre, Charles Michel.

"Il s'agit d'un débat éthique. Je demande au MR et au Premier ministre d'indiquer clairement qu'il appartient au parlement de s'en saisir et de travailler sur ces propositions. Laissons le parlement agir. Il y a un large consensus dans la société pour sortir l'avortement du Code pénal. Il existe aujourd'hui une possibilité de majorité alternative. Il est temps de passer au vote", a-t-elle dit.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.