«Il n'y a pas de consommation d'alcool sans risque» (CSS)

Toute consommation d'alcool, même modérée, a un impact sur la santé, tient à rappeler lundi le Conseil supérieur de la Santé (CSS). Lequel veut aider la population à faire la part des choses, alors que des messages parfois contradictoires sont apparus concernant la consommation d'alcool et son impact sur la santé.

Toute consommation d'alcool entraîne non seulement une augmentation du risque de maladie (maladies cardiovasculaires, cancers, affections du foie,...) et de dépendance mais elle accroit aussi le risque d'accidents et de comportements violents, affirme ainsi le CSS.

A cet égard, 10 unités d'alcool par semaine -une unité égale un verre de vin de 10cl ou un verre de bière de type pils de 25cl- est considéré par le CSS comme une limite raisonnable. Une telle consommation devrait être répartie sur la semaine tout en veillant à prévoir des jours sans alcool. Et il est fortement recommandé d'accompagner la consommation d'alcool par la prise d'eau en quantité suffisante.

Enfin, le CSS souhaite également voir les autorités prendre certaines mesures: mise à disposition gratuite d'eau dans l'horeca, interdiction de toute publicité, promotion et sponsoring liés à l'alcool, adaptation de l'étiquetage des boissons alcoolisées avec recommandations en termes de santé, mise en œuvre d'une politique de prix diversifiée avec par exemple une augmentation des taxes et accises et réduction de l'offre de boissons alcoolisées.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.