Liège: le CHC allonge le délai de prise en charge de l'AVC grâce à un nouveau logiciel

Le Centre Hospitalier Chrétien (CHC) met en œuvre de nouveaux procédés dans le cadre du traitement des anévrismes cérébraux. D'une part, en allongeant le délai de prise en charge d'un accident vasculaire cérébral (AVC), jusqu'à 24 heures, grâce à un nouveau logiciel et, d'autre part, en posant un stent miniature permettant de mieux traiter les anévrismes complexes dans des artères très fines, a-t-on appris lundi auprès du service communication du centre hospitalier liégeois.

En cas d'AVC, l'une des principales causes de décès, il est crucial d'intervenir rapidement afin de limiter au maximum les lésions cérébrales et leurs conséquences. Sachant que l'approche thérapeutique est envisagée selon la quantité de tissu cérébral abîmé, le CHC s'est doté d'une nouvelle solution d'imagerie numérique permettant de mesurer le volume de cerveau irrémédiablement atteint. Il s'agit du logiciel Rapid™

Aspects de la société américaine iSchemaView, leader en analyse d'imagerie cérébrovasculaire automatisée. Une première en Wallonie, selon le CHC.

«Notre souci, auparavant, était que nous ne pouvions agir que dans un temps assez limité. Au-delà de 6 à 8 heures, dernière limite, il ne nous était plus permis de traiter l'AVC car nous aurions aggravé la situation du patient plutôt que de l'améliorer», explique le Dr Denis Brisbois, neuroradiologue interventionnel au CHC. «Grâce au logiciel Rapid™, nous sommes en mesure de réaliser des thrombolyses au-delà de ce délai et des thrombectomies jusqu'à 24 heures après l'AVC. Bien sûr, cela ne change rien au fait qu'une prise en charge précoce et rapide est essentielle mais cela nous permet de traiter des patients pour lesquels le délai est dépassé ou inconnu. Nous venons de le faire avec succès pour un premier patient.»

Par ailleurs, le CHC a procédé à la pose «du plus petit stent au monde dans sa catégorie, le Silk Vista Baby, dans le cadre du traitement des anévrismes intracrâniens par neuroradiologie interventionnelle». Il s'agirait d'une première au niveau belge. Ce petit ressort que l'on insère dans l'artère cérébrale offre l'avantage d'une grande souplesse en plus de sa petite taille (2 mm).

Le CHC organise, le 10 octobre prochain à la clinique Saint-Joseph à Liège, une conférence scientifique sur l'évolution dans la prise en charge aiguë de l'AVC.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.