Les ovules envoient des signaux lorsqu'ils ont "faim"

Lorsqu'il est temps de se procurer de la nourriture, l'ovule envoie un signal aux petites cellules environnantes et ce message s'amplifie au fur et à mesure que se poursuit sa croissance, ressort-il lundi d'une étude de l'Institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (Montréal).

Les cellules reproductrices féminines ont besoin de nutriments pour croître et rester fertiles, rappelle l'équipe de chercheurs canadiens. Les ovules puisent leurs nutriments dans de petits tubes servant à l'alimentation des cellules, appelés filipodes. Jusqu'à présent, les scientifiques ne savaient pas vraiment à quel moment ni comment ceux-ci se formaient.

L'ovule est en fait responsable de sa propre croissance et ses aptitudes à communiquer sont très développées, ont découvert les chercheurs du centre McGill. Lorsqu'il est temps de se procurer de la nourriture, l'ovule envoie un signal aux petites cellules environnantes. Au fur et à mesure que se poursuit sa croissance et que son besoin de nourriture augmente, l'ovule demande à ces cellules de produire davantage de filipodes.

Les recherches ont permis d'établir que l'ovule "joue un rôle actif dans la création du microenvironnement dont il a besoin pour poursuivre son développement", explique le professeur Hugh Clarke, auteur principal de l'étude.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.