#HackBelgium2018 : 3 jours pour "booster" la e-santé en Belgique

Médecins, hôpitaux, sociétés pharmaceutiques seront au rendez-vous du prochain « Hack Belgium 2018 » pour envisager les futures utilisations en santé : intelligence artificielle, réalité augmentée, robotique et bien d'autres encore...

A Tour et Taxis, les 26, 27 et 28 avril prochain, la deuxième édition d’HackBelgium devrait rassembler 1.000 participants autour de 12 enjeux et projets entrepreneuriaux, dont l'éducation, la mobilité, la transition énergétique... et la santé.

Intelligence artificielle, réalité augmentée, robotique, et bien d'autres encore...seront mises au service de futurs développements pharmaceutiques ou hospitaliers comme l’explique  Leo Exter, cofondateur de hackathons.be : « C’est un événement essentiel pour apporter des perspectives aux domaines de la santé en créant de services et des projets pour les secteur hospitalier, les soins à domicile ou les organismes liés à la santé. »

Différents intervenants ont déjà répondu présent : « Quelques sociétés pharmaceutiques devraient se joindre à nous (GSK, AstraZeneca...), des hôpitaux (HUDERF, UZ Bruxelles ...) mais aussi des médecins indépendants, des infirmières, des entrepreneurs dans le domaine de la santé avec ce but commun d'améliorer et de dynamiser l'écosystème de la santé grâce aux nouvelles technologies. »

Trois ateliers « santé »

Concrètement trois ateliers « santé » (Sick no more) sont prévus pendant ces trois jours sous l'expertise du Pr Koen Kas. Le premier aura attrait au vieillissement. « Les technologies numériques promettent un nouveau monde radical de soins de santé personnalisés, prédictifs et préventifs » explique Leo Exter.

Cela inclut à la fois la détection et le diagnostic pour gérer efficacement ces problèmes de manière durable : la volonté est de rapprocher l'environnement d'un hôpital du salon du patient.

L’autre atelier se penchera sur les hôpitaux du futur. Par exemple, comment serait-il possible de faire un essai clinique efficace avec 100 fois moins de patients ? Dans les "hôpitaux virtuels", les patients ne viendraient, en outre, que lorsqu'il serai absolument nécessaire, par exemple, pour un diagnostic complexe, des opérations ou des urgences. « Toutes les interventions et le suivi de routine pourraient être fait à distance ou en collaboration avec l'aide de la technologie de surveillance, des dispositifs médicaux intelligents et collaboratifs » précise Leo Exter.

Enfin, le troisième atelier se penchera sur le « jumeau numérique »: un nouveau paradigme pour les soins préventifs. En Flandre, l'Agentschap Zorg & Gezondheid estime que près d'un décès sur cinq en 2014 aurait pu être «théoriquement» évité. Pour cela, il convient d’imaginer « un avatar numérique » qui analyserait automatiquement de grandes quantités de données biologiques, comportementales et environnementales pour prédire la santé personnalisée. Le développement d’un tel "jumeau numérique" permettrait de simuler des changements ou des interventions dans votre style de vie ou votre environnement avant qu'ils soient réellement nocifs. Dans le domaine du médicament, il serait aussi possible de tester de nouveaux « candidats » médicaments avant même qu'ils soient synthétisés. Une sorte d'essai clinique complètement virtuel! ( Lire : Avec Health EU, tout le monde aura un avatar pour gérer sa santé)

Trois jours

Concrètement ?  Le premier jour du hackathon sera consacré à la rencontre et à l'exploration de sujets. « Le deuxième jour, le temps sera venu de construire l’idée et le troisième jour, chaque groupe présentera son projet et pourra en discuter avec ses pairs. Des ateliers pour préparer la suite seront également organisés afin de baliser le développement des projets » conclut Leo Exter. L’objectif final étant évidemment de voir des projets être appliqués au plus vite sur le terrain dans les hôpitaux ou les soins à domicile notamment.

> Hack Belgium 2018

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.