De moins en moins de Belges prennent des antidépresseurs

Pour la première fois depuis des années, le nombre de Belges qui prennent des antidépresseurs est en baisse. L'an dernier, 1.199.586 patients se sont vus prescrire un médicament contre la dépression, contre 1.202.040 en 2016, lit-on lundi dans plusieurs journaux flamands.

Bien que la diminution soit minime, la ministre fédérale de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld) espère que le processus est enclenché.

Le nombre de doses quotidiennes a par contre, lui, augmenté. Un phénomène en ligne avec les nouvelles directives. Il est en effet recommandé aux médecins de prescrire moins rapidement des médicaments en cas de symptômes légers ou modérés. Lors de dépressions sévères, en revanche, les patients doivent prendre leurs comprimés durant suffisamment de temps.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.