Les supermarchés pourront vendre des équipements d'aide médicale

Les supermarchés et autres magasins pourront vendre des équipements d'aide médicale, comme des pansements stériles et des autotests. La ministre fédérale de la Santé publique Maggie De Block (Open Vld) a l'intention de présenter un arrêté royal en ce sens, rapportent les journaux de Mediahuis mardi.

La vente des médicaments reste en Belgique un droit exclusif des pharmaciens, mais un changement est en vue pour les dispositifs d'aide médicale. L'interdiction de vendre entre autres des pansements stériles, des prothèses, des gouttes nasales et des autotests dans les magasins et autres supermarchés va à l'encontre de la libre circulation des biens selon les règles européennes. 

L'Ordre des pharmaciens n'a pas encore de position officielle sur la décision, mais son président Gert ­Laekeman, qui s'exprime à titre personnel, demeure sceptique. «L'UE se base sur la libre circulation des biens d'un point de vue économique. Mais les pharmaciens ont prêté serment en plaçant l'intérêt médical du patient au premier plan», affirme-t-il dans la Gazet van Antwerpen. «Qui vend des équipements d'aide médicale doit le faire dans une optique de soin. J'espère que des mesures de sécurité seront comprises dans l'arrêté», ajoute-t-il.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.

Derniers commentaires

  • Sabri EL BANNA

    24 Juillet 2018

    Si vous voyagez dans les pays anglophones, vous pouvez vous procurer beaucoup de médicaments, soit dans les grandes surfaces, soit dans une pharmacie:. Pourquoi cette différence? Sauf les prix

  • claude LE GARROIS

    18 Juillet 2018

    ce serait bien en France ...........Pour l'instant infirmières et pharmaciens se mangent entre eux (le gâteau est en miette)et en +les grandes surfaces ont bientôt l'interdiction complètes de vendre de l'alternatif thérapeutique ce sera de la "Fake médecine"
    Vous allez voir venir beaucoup de Français en 2019 juste pour pouvoir venir se soigner....
    ils copient les anglais comme disait the queen"Doctor go home"