Le personnel de soins pourra prendre deux semaines de congé, en ce compris trois week-end

Les infirmiers, les aides-soignants et le personnel de soins en général pourra bientôt, une fois par an, prendre deux semaines de congé en ce compris trois week-end. C'est ce que précise un avant-projet d'accord social pour le secteur privé des soins de santé. La grande majorité gagnera en outre davantage.

Cela concerne 170.000 travailleurs des hôpitaux privés, de services de soins à domicile, de la Croix-Rouge et des maisons médicales, soit des infirmiers, des thérapeutes, mais également des médecins.

Le gouvernement fédéral, les employeurs et les syndicats ont conclu un protocole d'accord, qui doit encore être présenté à la base syndicale et patronale.

"Cela semble ridicule, mais dans le secteur des soins, c'est un point délicat", a expliqué Jan Piet Bauwens, secrétaire national du Setca. "Normalement, on peut prendre deux semaines de congé, mais en travaillant soit le premier week-end, soit le dernier."

La classification des fonctions sera également renouvelée, l'accent étant davantage mis sur le travail que sur le diplôme. "Pour 80% des travailleurs, cela signifie qu'ils gagneront plus", souligne Jan Piet Bauwens. Il s'agit, selon ce dernier, de la première hausse barémique depuis 2000 pour le secteur privé des soins de santé.

Si la nouvelle convention collective de travail est approuvée, elle sera d'application jusqu'en 2020.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.