Risque de coupure d’électricité: les cercles inquiets

Dans une lettre aux gouverneurs provinciaux, le Conseil Fédéral des Cercles de Médecins Généralistes exprime son inquiétude face au risque d’éventuelles coupures de courant.

 

Traverserons-nous l’hiver sans connaître de coupures d’électricité dans certaines zones du pays? Cela fait quelque temps déjà que la question préoccupe l’opinion publique. Tant que la froide saison ne se montre pas impitoyablement rude, les choses ne s’annoncent pas trop mal… mais la situation pourrait basculer très vite si le mercure devait plonger nettement ou durablement en-dessous de zéro. Et lorsqu’on évoque les conséquences d’une éventuelle coupure de courant, on pense souvent avant tout à l’industrie, mais aussi par exemple aux hôpitaux.

La question a également été abordée il y a peu lors d’une réunion du Conseil Fédéral des Cercles de Médecins Généralistes (CFCMG). S’agissant du secteur des soins, les représentants des cercles de médecine générale craignent en effet des problèmes non seulement pour les établissements hospitaliers ou autres, mais aussi pour les médecins de famille. Dans une lettre adressée à tous les gouverneurs provinciaux du pays, ils expriment leurs inquiétudes quant aux suites qu’une coupure d’électricité pourrait avoir d’un point de vue médical pour les patients et pour les cabinets de médecine générale.

En ce qui concerne les premiers, le CFCMG évoque notamment le cas des malades ‘dépendants’ de l’électricité parce qu’ils ont besoin d’oxygène, d’un respirateur ou d’une télésurveillance – pour ne rien dire encore des personnes handicapées qui vivent dans un immeuble à appartements. Toutefois, le fonctionnement des cabinets et cercles de médecine générale pourrait aussi se trouver fortement perturbé. Comment traiter les appels urgents destinés au médecin de garde? Comment contacter celui-ci si les antennes GSM ne fonctionnent pas? Comment assurer le suivi des demandes urgentes ou même les consultations sans éclairage et sans accès au dossier médical informatisé? Autant de questions auxquelles le CFCMG aimerait beaucoup que les gouverneurs provinciaux apportent une réponse…

C’est aussi la raison pour laquelle le Conseil demande que les cercles de médecine générale soient impliqués dans les plans d’urgence mis au point par la Commission Médicale Provinciale et les bourgmestres des communes qui risquent d’être confrontées à une coupure de courant. Les cercles de médecine générale se tiennent à la disposition des autorités communales et provinciales pour endosser leur rôle dans un plan d’action établi dans le cadre d’une concertation préalable, assure le CFCMG.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.