Le kit de dépistage du cancer colorectal bientôt disponible en pharmacie

La volonté du gouvernement bruxellois avec son nouveau Plan Santé est aussi de mettre en place une meilleure coordination des programmes de prévention en vue d’augmenter les taux de couverture des dispositifs de prévention. 
Les politiques d’information en matière de prévention, de promotion de la santé, de dépistage et de vaccination sont encore très fragmentées à Bruxelles.
En créant Bruprévention , un point unique sur les politiques de prévention, la Commission Communautaire Commune entend donner un accès plus aisé à l’information sur la prévention en santé et en particulier sur les campagnes de prévention, de dépistage et de vaccination et une meilleure coordination des programmes de prévention en vue d’augmenter les taux de couverture des dispositifs de prévention. 

Un exemple ? Le projet-pilote de dépistage du cancer colorectal.

Le kit de dépistage qui attend chez le médecin généraliste les Bruxellois de plus de 50 ans ne touche que 10 % du public concerné. Le kit va être aussi disponible en pharmacie.

L’objectif sera revu à la hausse :  La Cocom entend toucher 25 % du public concerné dans les deux ans.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.

Derniers commentaires

  • Jean-Louis MARY

    25 juillet 2018

    Comme d'habitude , selon une pratique bien belge, tout le monde s'occupe de tout et le médecin généraliste se doit de tout centraliser et bien sûr d'en assumer la responsabilité ;
    Quant au faible impact de la prévention menée, arrêtons cette course aux chiffres : le dépistage est sous la responsabilité du patient, il est informé des possibles dépistages et il décide, point final.
    Dr Mary