Collecte des données TdS: la barre des 50% franchie

Légende de la figure: CKD: TdS insuffisance rénale chronique / enregistrement via extraction automatique à partir du DMI - CKD via e-ID: TdS insuffisance rénale chronique/ enregistrement via l’encodage manuel - DM2: TdS diabète de type 2/ enregistrement via extraction du DMI - DM2 via e-ID: TdS diabète de type 2 / enregistrement via l’encodage manuel.

Fin décembre, l’Inami reportait d’un mois la date butoir de transmission des données trajets de soins (TdS). Mi-décembre, c’était en ordre pour un tiers environ des quelque 70.000 patients recensés. Les Fêtes ont-elles été mises à profit par les MG pour s’acquitter de cette tâche? L’Inami relève à présent des données pour 55% des patients qui ont un TdS actif.

Cette collecte par les autorités des données TdS est la seconde du nom. A l’automne, elle a fait parler d’elle au sud du pays à la faveur du mot d’ordre donné par le Collège de médecine générale francophone: différer l’envoi des infos dans l’attente d’explications et de garanties sur le bon respect de leur confidentialité. Le mot d’ordre a été levé peu après.

A la mi-novembre, les 9.573 médecins concernés avaient transmis via HealthData des données pour 3.100 trajets, dont 900 TdS insuffisance rénale et 2.200 TdS diabète. Un mois plus tard, alors que la possibilité d’encodage manuel via l’application HD4PRC s’était ajoutée à l’extraction des données dans le DMI, l’Inami comptabilisait l’enregistrement de données pour environ un patient sur trois: on frôlait les 22.500, soit 33%.

Où en sommes-nous à présent? A environ 37.500 transmissions, TdS diabète et TdS insuffisance rénale confondus, selon les graphiques les plus récents en provenance de l’Inami (11 janvier). On a donc dépassé la barre des 50%, puisque les mutuelles estimaient à 70.000 les patients belges qui sont engagés dans un TdS visé par la mesure (actif le 1/10/2017 et ayant débuté le 30/9/2016 au plus tard). Très précisément, on est à 55%.

Pour mémoire, pour «donner le maximum de possibilités» aux MG d’enregistrer les paramètres de leurs patients, l’Inami a prolongé la période d’enregistrement jusqu’au 31 janvier 2018 (au lieu du 31 décembre 2017).

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.