Crise gouvernementale - "Je récupère un département en crise et en plein chaos", estime Maggie De Block

Maggie De Block (Open Vld), qui hérite des compétences de l'Asile et de la Migration après la démission des ministres N-VA du gouvernement fédéral, n'est pas tendre à l'égard de son prédécesseur, Theo Francken.

"Je récupère aujourd'hui un département en crise. C'est le chaos", a-t-elle dit.

Ces dernières années, Theo Francken a poursuivi au sein du gouvernement la politique "stricte mais juste" qui avait été mise en place sous le gouvernement Di Rupo. Mais au cours des semaines passées, "cette ligne n'était plus suivie", a ajouté Mme De Block qui reprend désormais "les commandes et ces principes", tout en conservant ses compétences en matière de santé publique et d'action sociale.

"Je ferai mon travail mais je ne peux pas tout résoudre en un claquement de doigts. J'ai toujours défendu une politique stricte mais juste. Ceux qui ont des droits doivent pouvoir les exercer, mais ceux qui ne sont pas reconnus doivent quitter le territoire", a déjà réaffirmé Maggie De Block.

"La problématique de la migration est extrêmement complexe. Pour trouver une solution à long terme, nous devons collaborer constructivement au sein de l'Europe et avec les pays d'origine", a-t-elle ajouté, assurant qu'elle s'est déjà mise au travail "pour résoudre discrètement les problèmes" qui se posent.

Clairement mis en cause par Maggie De Block, l'ex-secrétaire d'Etat a réagi sur Twitter: "Décence politique. Disparue. Et encore des mensonges. Si faible. Et petit", a tweeté Theo Francken.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.