Migraines et alimentation

Il ne fait plus de doute qu’il y ait un rapport entre les habitudes alimentaires et la survenue de migraines. Une méta-analyse vient d’examiner les données de plus de 180 études.

La première boisson concernée est, selon les auteurs, la caféine. Les résultats sont cependant différents de ce que l’on pourrait imaginer. Arrêter de boire brutalement du café alors qu’on est habitué à en prendre 3 ou 4 tasses par jour déclenchera les migraines. Par contre, il vaut mieux ne pas dépasser 400mg de caféine quotidiennement (en moyenne une tasse équivaut à 125mg) lorsque l’on est sujet aux migraines.

Les glutamates et notamment le glutamate de sodium sont des facteurs favorisants. Il vaut donc mieux éviter le plus possible les plats industriels.

Les nitrites utilisés comme conservateurs dans les charcuteries sont également à déconseiller. Selon les auteurs, les patients migraineux ont 5% de risque supplémentaire de développer une migraine le jour où ils consomment des nitrites.

L’alcool reste l’un des facteurs principaux. Les auteurs ont démontré que la vodka et le vin rouge sont les plus à risque surtout s’ils contiennent beaucoup d’histamine.

Les chercheurs conseillent également de réduire la consommation de graisses, de sucres et d’oméga-6 et d’augmenter celle d’oméga-3.

 

 

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.