La consommation de thé chaud pourrait prévenir le glaucome

L'étude NHANES (National Health and Nutrition Examinaition Survey) reprend des données recueillies en 2005 et 2006 concernant notamment la consommation de café, décaféiné ou non, de thé glacé ou chaud et de boissons gazeuses pendant 12 mois.

Sur un total de 1.678 sujets en majorité caucasiens, la prévalence de glaucome était de 5,1%. Les chercheurs n'ont observé aucun lien statistique significatif entre les consommations de café, de décaféiné, de thé glacé ou de boissons gazeuse avec le risque de glaucome. Par contre, en ce qui concerne le thé chaud, la consommation journalière d'une tasse de thé réduit la prévalence du glaucome de 74% par rapport aux sujets qui n'en consomment pas du tout.

Il s'agit ici d'un effet positif de plus lié à la consommation de thé chaud qui s'ajoute à la réduction du risque de maladies cardiovasculaires, de cancer et de diabète.

Comme il s'agit d'une étude observationnelle et que le genre de thé et le temps d'infusion ne sont pas repris parmi les données, il n'est pas possible de confirmer la relation de cause à effet. Or, le type de thé et le temps d'infusion pourraient clairement avoir une incidence sur le pouvoir antioxydant du thé préparé. D'autres études, de type prospectives, sur de plus grands nombres, devraient donc être menées afin de confirmer cette hypothèse.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.