L'UZ Leuven traite un premier patient cancéreux grâce à une nouvelle immunothérapie

L'UZ Leuven a traité la semaine dernière un patient cancéreux en ayant recours à des cellules CAR-T, une nouvelle immunothérapie utilisée pour la première fois en Belgique. Les personnes souffrant de la maladie de Kahler, un cancer de la moelle osseuse, peuvent avoir recours à ce type de traitement.

Les CAR T-cells (pour cellules T porteuses d'un récepteur chimérique) sont des lymphocytes T prélevés au patient puis modifiés génétiquement in vitro de manière à leur faire exprimer un récepteur artificiel, dit chimérique. Ce récepteur est conçu pour reconnaître les cellules cancéreuses et les tuer.

D'après plusieurs études, les résultats de ce type de traitement sont très encourageants. "Actuellement, il semble que les cellules CAR-T peuvent lutter efficacement contre la maladie. Une majorité des patients réagit bien au traitement. Ils peuvent souffrir d'effets secondaires à court terme, mais ceux-ci sont rarement graves et ils sont de courte durée", explique Michel Delforge de l'UZ Leuven.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.