L'hôpital de Huy dote son service d'urgence d'un nouveau véhicule

Le Centre Hospitalier Régional de Huy (CHRH) a présenté mercredi son nouveau véhicule d'aide médicale urgente. Le nombre de véhicules spécialisés de ce type étant particulièrement limité, cette acquisition constitue un évènement dans le monde de la santé. Ce véhicule a notamment pour objectif d'amener l'équipe soignante le plus rapidement possible sur les lieux d'intervention, baliser et sécuriser les lieux ou encore de pratiquer des gestes d'urgence.

Le service des Urgences du Centre Hospitalier Régional de Huy possède une fonction SUS (Soins d'Urgence Spécialisés) et une fonction SMUR (Service Mobile d'Urgence et de Réanimation). Ces deux fonctions sont liées à l'aide médicale urgente via les centres d'appels unifiés 112 de Namur, de Liège et d'Arlon. Le service des urgences joue un rôle important à l'hôpital. Il accueille et soigne 29.807 personnes à Huy soit approximativement 80 personnes par jour. Près de 55% des patients hospitalisés passent d'ailleurs par les urgences.

Le concept du SMUR est d'amener sur place une équipe médicale composée d'un médecin urgentiste, un infirmier en soins intensifs et aide médicale urgente ainsi qu'un chauffeur breveté EPAMU, avec tout le matériel nécessaire pour la prise en charge du patient. Il ne s'agit pas d'une ambulance pour transporter le patient, mais d'un véhicule pour conduire le plus rapidement possible l'équipe soignante. "Le SMUR du CHR de Huy effectue en moyenne 5 missions par 24 heures soit 1.825 missions par an. On est agréé 100, on fait donc partie intégrante de la chaine des secours. On peut donc avoir un rôle à jouer lors d'un plan catastrophe où 3 SMUR et 5 ambulances sont réqu isitionnés d'office. Dans la mesure où il n'y a que 10 SMUR (CHU, Citadelle, CHR de Huy, Waremme, CHBAH, Espérance, Verviers, St Vith, Eupen, Bruyères) et un hélicoptère médicalisé qui couvrent la zone géographique de la province de Liège, l'acquisition d'un nouveau véhicule est toujours un évènement dans le monde de la santé publique", ont souligné les responsables du CHRH.

Le coût de cette acquisition s'élève à 97.194 euros dont 34.892 euros relèvent uniquement de l'aménagement en matériel spécifique. Le matériel est choisi de manière à pouvoir faire face à un maximum de situation, dans la mesure où il s'agit d'une première aide sur terrain. Outre la valise médicale de base, cet équipement comprend notamment une valise pédiatrique, d'accouchement, de grands brûlés, un respirateur ou encore un pantalon anti-choc. "Les objectifs premiers sont avant tout d'amener l'équipe soignante le plus rapidement possible sur lieux, de participer à la prise en charge de la personne et de son entourage, de pratiquer des gestes d'urgence et de participer à l'identification des besoins physiques et physiologiques de l'être humain aux différentes étapes de la vie", ont conclu les responsables du CHRH.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.