Un partenariat pour évacuer les déchets radioactifs de l'imagerie médicale

Les résidus radioactifs de l'Institut national des radioéléments (IRE), très riches en uranium 235, vont être traités au Centre d'étude de l'énergie nucléaire, le SCK-CEN, à Mol. Une solution structurelle innovante va être apportée au problème d'évacuation de ces déchets radioactifs grâce à un partenariat qui vient d'être signé, rapportent L'Echo et De Tijd jeudi.

L'IRE joue un rôle-clé en matière d'isotopes médicaux: sur base d'uranium 235 enrichi au SCK-CEN, à Mol, il assure en effet 25% de la production mondiale du molybdène-99, le radio-isotope le plus utilisé en imagerie médicale.

Un partenariat, baptisé Recumo, vient d'être signé entre le SCK-CEN de Mol et l'IRE, qui permettra de valoriser l'ensemble des résidus fortement radioactifs actuellement entreposés à Fleurus, ainsi que ceux qui seront produits dans les deux prochaines décennies.

«Pour produire les radio-isotopes médicaux, nous n'utilisons que 1% de l'uranium hautement enrichi que nous fournit le SCK-CEN, explique Erich Kollegger, directeur général de l'IRE. Nous allons pouvoir valoriser ces matériaux résiduels, en conservant le know-how nécessaire à une gestion sûre de l'héritage nucléaire en Belgique.»

«Ce que nous allons faire, c'est récupérer cette matière et la diluer par un facteur 4 ou 5, ce qui la transforme en uranium faiblement enrichi et fait disparaître le risque de prolifération nucléaire, complète Eric van Walle, directeur général du SCK-CEN. Ensuite, nous allons la purifier, ce qui nous donnera de l'uranium faiblement enrichi qui pourra être utilisé pour fabriquer de nouveaux radio-isotopes ou du combustible pour le réacteur de recherche BR2.» 

Le partenariat entre les deux institutions publiques, qui court jusqu'en 2045, devrait assurer 30 à 40 emplois durant toute la période, essentiellement à Mol.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.