Les dossiers médicaux des jeunes patients seront bientôt accessibles en ligne

Les parents et leur médecin traitant auront bientôt accès au dossier numérique de leurs enfants.

Malgré des retards informatiques, les principaux objectifs du projet sont  d'assurer la continuité et la transmission de l’information médicosociale entre les acteurs qui accompagnent l’enfant et sa famille et de permettre à la famille d’avoir un accès sécurisé à ces données: «C'est un dossier que l'on souhaite lancer encore sous cette législature», commente le cabinet de la ministre.

Depuis fin février, l’agence flamande Kind & Gezin propose aux parents de consulter en ligne les données médicales de leur enfant. Il s’agit d’un aperçu numérique des différents examens réalisés lors des consultations (test auditif, vaccination, courbe de croissance de l’enfant…). En décembre 2017, l’Office de la naissance et de l’enfance (ONE) indiquait que «le processus est en cours, le projet est mené en collaboration avec le réseau de santé wallon». Et depuis? Au Parlement de la FWB, le député MR Jordan Godfriaux s'inquiète que «les représentants de l’ONE ont rappelé notamment les difficultés rencontrées par l’Office pour recruter des développeurs en informatique. Concernant la vaccination,  l’ONE collabore aussi avec le réseau de santé wallon en vue d’intégrer au Réseau et au dossier médicosocial préventif de l’enfant un carnet de vaccination en ligne.» 

Objectifs clairs

Pour Alda Greoli, la ministre de l'enfance, il est trop tôt pour annoncer une date de mise en service: «Toutefois, c'est un dossier que l'on souhaite encore lancer sous cette législature.» Les principaux objectifs de ce projet sont de permettre  d'assurer la continuité et la transmission de l’information médicosociale entre les acteurs de soins (médecins généralistes, pédiatres...) qui accompagnent l’enfant et sa famille tout en tenant compte de la confidentialité, la traçabilité et l’intégrité des informations médicosociales. «Il est aussi prévu que la famille de l’enfant ait un accès sécurisé à ces données médicosociales. Ce projet informatique veut aussi assurer la qualité des recherches en santé publique en fournissant des données médicosociales pertinentes et anonymisées, et par extension, évaluer régulièrement la qualité des programmes de santé qui découlent de ces recherches», ajoute la ministre.

Des données précises

Concrètement, le dossier médical de l’enfant couvrira donc l’ensemble du trajet de l’enfant, de la conception à l’âge adulte. Il établit également un lien avec la vaccination et les dépistages auditifs, visuels et des maladies congénitales de l’enfant. «A ce stade, l’analyse des besoins et exigences est réalisée par l’Entreprise publique des technologies nouvelles de l’information et de la communication (ETNIC) délocalisées à l’ONE. Par la suite, elle sera complétée par une analyse technique qui est en cours de validation finale par l’ONE et l’ETNIC», précise la ministre au Parlement. Connaissant la complexité du dossier, le temps compte pour être encore dans le respect des délais de la fin de législature...

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.