Décès de Paul Damblon : le Dr Patrick Van Alphen se souvient ...

Paul Danblon, pionnier du journalisme scientifique à la RTBF, est décédé à l'âge de 86 ans, annonce le service public sur son site internet. Ses funérailles auront lieu mardi dans la plus stricte intimité.Le Dr Van Halphen qui le rejoint en 1989 pour reprendre son émission "Le point de la médecine" se souvient ...

"Licencié en chimie, musicien, compositeur et comédien de formation, Paul Danblon était un homme de sciences, de culture, de médias et de partage", souligne la RTBF.

Paul Danblon débute au sein du service public en participant à certaines émissions de Radio-Jeunesse sur les ondes de l'Institut national de radiodiffusion (INR, ancêtre de la RTBF). Il prend ses fonctions comme journaliste scientifique en 1951 et entame alors une carrière dans le milieu qui durera plus de 35 ans. Connu notamment par le biais de l'émission "Le point de la médecine" (diffusée entre 1964 à 1990 soit pendant plus d'un quart de siècle) Paul Danblon (entouré de son " Equipe sciences") présentera l'émission médicale la plus regardée en Belgique. Il va inspirer "Pulsations", série qui débute en 1994, menée par Karin Rondia en passant par "37°2", programme médical présenté par Patrick Van Alphen.

Le Dr Van Halphen qui le rejoint en 1989 pour reprendre son émission "Le point de la médecine" se souvient ...

"Après avoir lancé, avec le Professeur Arsène Burny, une grande campagne en faveur de la recherche scientifique (Objectif Recherche), je me retrouve sur quelques plateaux télé et rencontre Paul Damblon à la RTBF.
Il me dit chercher un médecin ou un scientifique pour reprendre son émission mensuelle "Le point de la Médecine" et m'engage comme collaborateur de l'équipe Science après un petit test!
Je travaillerai un an à ses côtés avant de lancer mon émission "37,2", apprenant le bon usage de la langue française et toujours émerveillé par le talent de Paul pour mettre les phrases les plus précises sur des images parfois très compliquées pour les téléspectateurs.
Sa liberté de penser m'a permis de réaliser toutes les émissions que je lui ai proposé de réaliser, même certains sujets qui n'étaient pas "dans ses cordes".
Durant les dernières réunions de son équipe, je me souviens le voir fredonner quelques-unes de ses compositions musicales car son cœur était déjà dans l'Opéra de Wallonie..."

Après sa carrière de journaliste, Paul Danblon a notamment dirigé l'Opéra royal de Wallonie de 1992 à 1996.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.