Vivalia se félicite d’un budget en équilibre pour 2018 mais non sans mal

Au terme de son Assemblée générale mardi soir, où le budget a été examiné, Vivalia annonce que le budget approuvé par le Conseil d’administration après prise en considération des mesures structurelles atteint l’équilibre en 2018, avec un résultat de +81.332,00 €. L’institution fait toutefois remarquer que le contexte financier est très difficile. La preuve en est : un impact des mesures fédérales d'économies en 2017 de plus de trois millions d'euros.

Le budget de Vivalia se décompose comme suit : +3.028.895,00 € pour le secteur hospitalier, -1.652.273,59 € pour l’aide médicale urgente, -1.143.226,00 € pour le secteur PCPA (prise en charge de la personne âgée) et -152.063,74 € pour le secteur extrahospitalier (crèches, hospitalisation à domicile, santé mentale).

Comme pour tous les hôpitaux, les économies décidées par le Gouvernement Michel ne sont toutefois pas passées inaperçues pour Vivalia. « Ce résultat est atteint dans un contexte financier actuellement très difficile pour les hôpitaux et le secteur des soins de santé. D’après la dernière étude MAHA, 26 hôpitaux belges se trouvent en déficit au niveau de leur résultat courant. Les mesures fédérales décidées et implémentées en 2017 ont eu un impact négatif de 3.310.198,00 € pour Vivalia », précise l’institution.

Dans la continuité des mesures structurelles mises en place en 2017 et précédemment, et compte tenu de l’évolution des charges plus importante que celle des recettes, de nouvelles mesures ont été négociées dans le cadre du budget 2018. Elles portent principalement sur l’optimisation de l’organisation médicale et infirmière, sur le cofinancement (50/50 - Gestionnaire/Médecins) des initiatives visant à promouvoir l’activité médicale ainsi que sur les frais généraux. Par ailleurs, afin de répondre aux besoins liés au secteur de l’aide médicale urgente, une augmentation progressive de la cotisation AMU a été prise en considération dans le budget 2018, à concurrence de 450.000 €, pour l’établissement du budget 2018. La décision finale quant à cette augmentation sera soumise à validation lors de l’Assemblée générale de Vivalia de juin 2018.

Un total de 4.735.678,00 € d’économies liées aux mesures structurelles est donc pris en compte au niveau du budget 2018, une partie de ces mesures ayant déjà été activée en 2017. Leur intégration permet de présenter un résultat net en boni pour l’exercice budgétaire 2018 de Vivalia.

Pour mémoire, au 31 décembre 2016, 11.136.655,00 € d’économies ont déjà été réalisées par rapport à l’année 2009 grâce à la mise en place de mesures structurelles récurrentes.

Vivalia continuera de veiller à conserver comme objectif premier le maintien de l’accessibilité et de la qualité des soins à l’ensemble des patients de la province de Luxembourg, du sud-namurois et de la Lorraine limitrophe. Compte tenu du contexte financier, cet objectif ne pourra être atteint qu’à travers la mise en œuvre du Plan Vivalia 2025.

 

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.