L'association professionnelle des kinésithérapeutes appelle à une déconvention ... l'INAMI réagit

L'association professionnelle des kinésithérapeutes, Axxon, invite ses membres à se déconventionner massivement, et ne plus s'en tenir aux tarifs négociés avec l'Inami, rapporte lundi De Standaard.

Les kinésithérapeutes souhaitent pouvoir bénéficier d'honoraires plus élevés, mais leurs discussions avec l'Inami n'ont pas encore abouti à ce sujet. Axxon suggère donc aux spécialistes de se déconventionner massivement d'ici le 22 mars. Les praticiens qui ne sont pas conventionnés ne sont pas tenus de respecter certaines normes tarifaires.

C'est surtout le patient qui risque d'être dupe d'un mouvement de déconvention. Ils devraient débourser davantage, alors qu'ils seraient moins remboursés par les mutualités. Un fait qu'Axxon reconnait: "On ne se réjouit pas de cette action de déconvention, mais nous arrivons à la conclusion que c'est le seul moyen de pression pour dégager une mise à niveau du métier", écrivent Philip Roosen et Dirk Cambier, tous deux spécialistes à l'université de Gand, dans une opinion publiée dans le quotidien.

Dans un communiqué, le Comité de l’assurance de l’INAMI rappelle lundi que la convention est le fruit d’un accord avec les kinésithérapeutes. 

Le Comité de l'assurance souligne que la nouvelle convention 2018-2019 conclue le 21 décembre 2017 l’était de commun accord entre AXXON et les représentants des organismes assureurs. La convention a été ensuite approuvée par le Comité de l’assurance et confirmée par le Conseil des Ministres.

Le Comité de l’assurance estime qu’en l’occurrence, une tournure différente est prise ici avec les principes de base de la concertation en assurance soins de santé obligatoire. Il rappelle qu’en 2018 le budget pour les kinésithérapeutes a augmenté de 6,1 % (2017 avait déjà connu une augmentation de 6,3 %).

Sans méconnaître le fait que le secteur est confronté à une série de difficultés, le Comité de l’assurance se distancie néanmoins des déclarations lancées par les représentants d’AXXON. Le Comité de l’assurance veillera à ce que la convention conclue soit intégralement exécutée.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.