Bug informatique : « Ce genre de ratés créent de l’incertitude et de la méfiance » (P. De Munck)

Le bug informatique qui touche les élections médicales n’amuse personne, à commencer par les syndicats qui ont investi beaucoup de leur temps et de leur énergie durant ces dernières semaines. Comme on l’imagine, le GBO et ses partenaires du Cartel ne sont pas contents.

« Nous allons envoyer un communiqué aux généralistes leur recommandant de cesser toute opération de vote pour le moment, tant qu’on n’a pas la certitude que tout (re)fonctionne. Nous avons déjà réclamé que ces dysfonctionnements soient inscrits à l’ordre du jour de la médico-mut de lundi soir », annonce Paul De Munck, le président du GBO.

« Déjà que les courriers postaux vers les médecins sont arrivés avec du retard, voilà que le vote électronique bugge au démarrage ! Les syndicats risquent d’y perdre des voix : possiblement, celles de confrères dont le vote n’a peut-être pas été réellement validé, allez savoir…, et celles des médecins qui, lassés par ces contrariétés techniques, ne recommenceront pas. Sans compter ceux qui, entendant ce qu’il se passe, ne s’y mettront même pas… », déplore le Dr De Munck.

Celui-ci a l’intention demander lundi, en médico-mut, ce que l’Inami compte faire face à cette situation. « Recommencer ? Rajouter des jours de vote en bout de période normale ? Ce genre de ratés créent de l’incertitude et de la méfiance. Et les gens ricanent, aussi… »

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.