Les travailleurs des hôpitaux du Centre en action pour la revalorisation de leurs métiers

Des actions ont été menées, mardi à la mi-journée, devant les hôpitaux louviérois par le personnel hospitalier dans le cadre de journée d'actions syndicales et de revendications du secteur, qui réclame plus de bras et de meilleurs salaires.

Les travailleurs des hôpitaux CHU Tivoli, CHR Senne, Jolimont et du Centre psychiatrique Saint-Bernard ont mené, mardi à la mi-journée, des actions symboliques dans le cadre des revendications du secteur aux ministres de la Santé publique et de l'Emploi.

"Après les engagements des ministres pour entamer des négociations pour la revalorisation et l'attractivité du secteur, il faut des actes concrets et durables", a indiqué Sabrina Gervasi (Setca). "Le secteur veut, entre autres, plus de bras, de meilleurs salaires, de la considération, une garantie de la disponibilité des équipements de protection pour tous, de l'équilibre entre le travail et la vie privée, moins de stress pour les soignants, un accompagnement des stagiaires et des nouveaux collègues."

Les actions devant les différents sites hospitaliers ont duré une trentaine de minutes, pendant lesquelles le personnel soignant, soit, notamment, quelque 150 travailleurs au Tivoli et une centaine à Jolimont, a assisté à plusieurs prises de paroles des représentants syndicaux. Les travailleurs des hôpitaux se sont symboliquement applaudis pour rappeler les applaudissements de soutien des citoyens, au plus fort de la crise sanitaire du Covid-19.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.