La visite annuelle de l'enfant chez le dentiste négligée par trop de parents

A peine 25% en Flandre, 16% en Wallonie et 11% à Bruxelles: trop peu d'enfants font examiner leurs dents chaque année chez le dentiste, selon des chiffres de la Santé publique exposés vendredi sur Radio 1 (VRT) par la députée Yoleen Van Camp (N-VA).

Parmi ceux qui respectent la visite annuelle, la moitié ont des caries, conséquence le plus souvent d'une alimentation trop sucrée (friandises, sodas, etc).

Les chiffres montrent aussi une assiduité chez le dentiste deux fois plus faible dans les milieux socio-économiques moins favorisés.

Pourtant, depuis 2009, les soins dentaires sont devenus gratuits jusqu'au 18e anniversaire.

Pour résoudre ce problème, la députée propose d'effectuer l'examen dentaire annuel dans le cadre du suivi médical des élèves.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.