Implant Files - La Belgique refuse le remboursement d'un implant sur quatre

Le remboursement des implants a coûté 526 millions d'euros à l'Etat l'an dernier, soit une augmentation de 35% depuis 2010, indique Le Soir mercredi dans la suite de l'enquête internationale ‘Implant files’.

En Belgique, la Commission de remboursement des implants est la Cridmi, composée de 33 membres et chargée de remettre un avis à la ministre de la Santé. 

«Il y a peu de transparence, ce qui est dit dans de telles commissions devrait pourtant être divulgué au public», soutient Lieven Annemans, professeur d'économie et de la santé à l'université de Gand.

Le Soir, Knack et De Tijd ont demandé des documents à la Cridmi. Ceux-ci révèlent que 18 demandes de remboursement d'implants sur 74 ont été refusées entre 2016 et 2018. 

Certains débats au sein de la Cridmi mettent aussi en lumière des dysfonctionnements. Le 11 mai 2017, par exemple, plusieurs membres ont ainsi signalé le retrait du marché d'un produit commercialisé par Medtronic, pourtant remboursé. Or, la Commission n'avait reçu aucune information de la part de l'entreprise ni de l'AFMPS.

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.