Forfaits incontinence: encore trop méconnu des médecins

Le KCE a examiné comment optimiser le dispositif des forfaits incontinence pour patients non institutionnalisés. Outre des simplifications administratives et des révisions de critères d’accès, il suggère de pallier la sous-information manifeste du public et des professionnels. Et avertit: l’achat subsidié de protections semble engendrer une certaine inaction thérapeutique.

On estime à +/- 400.000 les Belges à souffrir d’une forme ou l’autre d’incontinence, de gravité variable. En 2016, 108.000 personnes ont bénéficié du petit forfait (165 €/an) pour «incontinence urinaire non traitable» ou du grand forfait (506 €) pour «personnes incontinentes dépendantes», recevant des soins à domicile ou soutenues par un aidant proche.

C’est le MG qui initie les demandes de petit forfait auprès des OA, et l’infirmier à domicile (très majoritairement) celles de grand forfait, échelle de Katz à l’appui. Le KCE préconise de fondre les formulaires en un modèle unique et d’habiliter d’autres catégories de médecins impliqués dans les questions d’incontinence à prescrire le petit forfait: urologues, gériatres, gynécologues, pédiatres, chirurgiens colorectaux, gastro-entérologues et neurologues.

Les forfaits, dit-il par ailleurs, poussent surtout les bénéficiaires à acheter des langes, pas à s’engager dans une démarche active de traitement. Il regrette aussi que le marketing des protections absorbantes présente le problème comme une fatalité liée à l’âge. Il suggère de coupler plus explicitement le petit forfait à un essai de traitement chez qui c’est raisonnablement envisageable.

Enfin, le KCE réclame une sensibilisation du public et des médecins à l’existence des forfaits. Les MG francophones semblent ainsi moins rodés que leurs pairs flamands au petit forfait : 86,5% des bénéficiaires résident en Flandre, contre 12,5% en Wallonie et… 1% à Bruxelles.

https://kce.fgov.be/sites/default/files/atoms/files/KCE_304B_Optimalisation_forfaits_incontinence_Synthese.pdf

Vous souhaitez commenter cet article ?

L'accès à la totalité des fonctionnalités est réservé aux professionnels de la santé.

Si vous êtes un professionnel de la santé vous devez vous connecter ou vous inscrire gratuitement sur notre site pour accéder à la totalité de notre contenu.
Si vous êtes un patient interessé par des informations médicales validées, consultez notre site grand public www.vivasante.be.
Si vous êtes journaliste ou si vous souhaitez nous informer écrivez-nous à redaction@rmnet.be.