You are here

La déclaration fiscale a encore changé!

Albin Wantier - Mercredi 19 avril 2017

La nouvelle mouture de la déclaration fiscale a été publiée au Moniteur belge à la fin du mois de mars. Si vous espériez une version simplifiée, il faudra encore vous armer de patience. Pas moins de 75 nouveaux codes font leur apparition, portant le total à 885. 

 

On l’attend désormais comme le Beaujolais nouveau: quelles surprises nous réserve donc cette année la nouvelle mouture de la déclaration fiscale? Pas d’arôme de chocolat ni de saveur de banane mais bien 75 nouveaux codes qui viennent s’ajouter à la (déjà longue) liste de cases qui jalonnent la déclaration de revenus à l’impôt des personnes physiques (IPP). Pour le millésime 2017 (revenus de l’année 2016), ce sont donc 885 codes qui se succèdent sur ce document qui donne des cauchemars à la plupart des contribuables.

La faute à qui? C’est bien là tout le surréalisme à la Belge: la surenchère de codes dans la déclaration de revenus est la conséquence de la sixième réforme de l’Etat, censée rapprocher la gestion de la chose publique des spécificités locales. Parmi les nouveautés, c’est la fiscalité immobilière – désormais de la compétence des Régions – qui donnera le plus de fil à retordre. On évoque notamment un cadre IX sur les emprunts hypothécaires devenu kafkaïen. Selon que les biens immobiliers se situent en Flandre, à Bruxelles ou en Wallonie, il faudra jongler avec des notions antinomiques telles que le chèque habitat ou le bonus logement… avec des avantages qui diffèrent entre le Nord et le Sud du pays.

Autre compétence régionalisée depuis le 1er janvier 2016: les titres-services. Ici aussi, il est question d’un traitement fiscal différent entre les régions. En Flandre, la déductibilité fiscale est de 30% sur les 155 premiers chèques. A Bruxelles, elle n’est plus que de 15%. En Wallonie, non seulement la déductibilité descend à 10%, mais la tranche de chèques déductibles a été ramenée à 150 titres-services.

Plus que jamais, nous vous conseillons donc de vous faire accompagner par un expert pour remplir votre nouvelle déclaration. Ce sera d’autant plus utile si vous possédez plusieurs biens immobiliers dans différentes régions du pays.