You are here

Investissements: méfiance, les escrocs rodent

Albin Wantier - Mercredi 19 avril 2017

L’autorité belge des marchés financiers (FSMA) met en garde les gérants et administrateurs de sociétés contre un nouveau type de fraude de plus en plus courante en Belgique. Les «boiler rooms» sont des sociétés qui démarchent directement les investisseurs potentiels pour leur commercialiser des produits fictifs. 

 

On appelle «boiler rooms» des sociétés qui démarchent activement – et souvent de manière très agressive – des investisseurs potentiels pour leur dérober d’importantes sommes d’argent. En général, ces escrocs contactent directement leurs victimes, principalement par téléphone. Ils visent en particulier les gérants et administrateurs de sociétés en leur proposant d’acheter des actions ou d’autres produits financiers. Depuis peu, «l’offre» de produits frauduleux intègre également des comptes à terme, des participations dans des projets de crowdfunding et divers produits de placement.

Bien souvent, ces sociétés disposent de sites web qui ressemblent à s’y méprendre à ceux de courtiers en placements bien réels et prétendent disposer de tous les agréments pour opérer en Belgique.

La fraude consiste à proposer un premier investissement d’un montant modeste qui génère très rapidement des rendements plantureux. L’investisseur est alors sollicité pour investir des sommes plus importantes dans d’autres produits qui, comme par hasard, vont soudain voir leur valeur s’effondrer, engloutissant par là même l’intégralité des sommes investies.

L’autorité des marchés a publié une liste de sociétés douteuses sur son site web et recommande de ne pas donner suite à de telles sollicitations. En cas de doute, n’hésitez pas à consulter le site web de la FSMA ou de l’IOSCO. Attention: si une société n’est pas listée comme frauduleuse par la FSMA, cela ne signifie pas pour autant que celle-ci dispose d’un agrément! En effet, la liste est mise à jour régulièrement, mais les fraudeurs développent également de nouveaux subterfuges chaque jour.