Hausse du nombre de personnes âgées souffrant d’affections inflammatoires rhumatismales

Heidi Van de Keere - Vendredi 2 mars 2012

Le vieillissement de la population va de pair avec une augmentation du nombre de seniors souffrant d’affections inflammatoires rhumatismales, ce qui se traduit par un besoin accru de données probantes quant à la thérapie optimale à mettre en oeuvre parmi cette population âgée. Telle est l’opinion formulée par des chercheurs dans Clinical Rheumatology. Une étude des Annals of Rheumatic Diseases indique que les inhibiteurs du TNF-alpha entraînent une diminution significative de l’activité de la maladie en cas d’arthrite rhumatoïde dans tous les groupes d’âge, mais que leurs effets apparaissent moins puissants chez les personnes âgées.

Données rassurantes sur les infections après le début d’un traitement par anti-TNF

Heidi Van de Keere - Vendredi 2 mars 2012

Par comparaison à une thérapie antirhumatismale classique, la mise en oeuvre d’un traitement par anti-TNF chez des patients souffrant d’une maladie auto-immune ne se solde pas par un nombre accru d’hospitalisations pour infections sérieuses. Telle est la conclusion formulée par une équipe de chercheurs américains dans le JAMA.

Des conseils en première ligne pour favoriser la lutte contre l’obésité

Heidi Van de Keere - Vendredi 2 mars 2012

La communication par des soignants en première ligne de conseils liés au mode de vie et aux conséquences du surpoids et de l’importance d’une perte de poids, même limitée, peut favoriser une perte de poids cliniquement pertinente à long terme. Ces résultats ont été présentés dans deux publications récentes du New England Journal of Medicine.

Effets insidieux des boissons sucrées

Véronique Van Sint Jan - Lundi 13 février 2012

Une récente étude danoise1 suggère que les effets néfastes des boissons sucrées vont au-delà de la prise de poids ou de graisse. Boire un litre de coca normal par jour augmente la quantité de graisse dans le foie, les muscles et les viscères... et donc le risque de développer un syndrome métabolique, un diabète de type II, une maladie cardiovasculaire ou une pathologie hépatique non alcoolique. De quoi renforcer les recommandations de l'American Heart Association qui préconisent de ne pas boire plus de trois canettes de soda par semaine.

 

Cancer de la prostate: avoir coeur à traiter…

Hendrik Van Poppel (UZ Leuven) - Vendredi 10 février 2012

La déprivation androgénique (ADT) constitue le traitement de choix dans le cancer de la prostate localement avancé ou métastatique. Qu’en est-il pour les cancers prostatiques dépistés plus précocement? Au vu des effets secondaires potentiels, notamment métaboliques et cardiovasculaires, pouvons-nous proposer d’autres options ou prévenir ces conséquences indésirables?

Mésothéliome pleural malin: diagnostic précoce et dépistage (2e partie)

Kevin Hollevoet (Service de Pneumologie, UZ Gent, UG) - Vendredi 10 février 2012

En raison de ses symptômes aspécifiques et de la difficulté à le différencier d’autres affections, le mésothéliome n’est souvent diagnostiqué qu’à un stade avancé. Plusieurs études de dépistage à grande échelle ont démontré que des techniques d’imagerie telles que la radiographie et la tomodensitométrie ne permettent pas de détecter le mésothéliome à un stade plus précoce. Aussi, leur utilisation en tant qu’instruments de dépistage n’est pas indiquée pour l’instant dans les populations à risque exposées à l’amiante. Une étude récente s’est penchée sur les marqueurs protéiques sanguins du mésothéliome, en particulier la mésothéline et le MPF (Megakaryocyte Potentiating Factor). Leur utilisation dans le cadre du diagnostic précoce et du dépistage est toutefois naturellement limitée par leur faible sensibilité aux stades précoces du mésothéliome. Les études à venir devront se concentrer sur l’amélioration des traitements, le diagnostic à un stade plus précoce et les instruments de dépistage. En attendant, la prévention reste primordiale.

Mésothéliome pleural malin: diagnostic précoce et dépistage (1e partie)

Kevin Hollevoet (Service de Pneumologie, UZ Gent, UG) - Vendredi 10 février 2012

Le mésothéliome pleural malin est un cancer incurable lié à l’amiante. Son incidence en Belgique est l’une des plus élevées au monde, conséquence directe de notre importante consommation de cette substance toxique par le passé. Pour les patients atteints de cette maladie, les options thérapeutiques sont limitées et le pronostic est mauvais. Un diagnostic ou une détection plus précoce de ce cancer pourrait probablement prolonger la survie de ces patients.

La cystine pour l’accompagnement au sevrage tabagique: efficace et bon marché

Heidi Van de Keere - Vendredi 10 février 2012

Une équipe de recherche britannico-polonaise avance que la cystine constitue une substance potentiellement intéressante dans le cadre du sevrage tabagique. Elle s’est en effet révélée plus efficace que le placebo dans une étude unicentrique et est en outre bien moins chère que de nombreux moyens de sevrage tabagique traditionnels. Les résultats de cette étude ont fait l’objet d’une publication dans le New England Journal of Medicine.

Les triglycérides et le HDL-cholestérol au centre des préoccupations

Philippe Mauclet - Vendredi 27 janvier 2012

La dyslipidémie athérogène observée chez les patients qui présentent un syndrome métabolique et chez les diabétiques de type 2 est associée à une augmentation du risque cardiovasculaire. Quelques zones d’ombre entourent encore les paramètres pris en compte pour la caractériser, en l’occurrence les triglycérides et le HDL-cholestérol, mais les connaissances actuelles ont désormais des implications thérapeutiques.

Traitement médicamenteux chronique de la BPCO: données de la littérature et avis d’expert

Philippe Mauclet - Vendredi 27 janvier 2012

La dernière conférence de consensus organisée par l’INAMI était consacrée aux traitements efficients de la BPCO. Ce type de réunion se déroule en plusieurs étapes. La présentation, publique, de la revue de la littérature est suivie par l’analyse d’un expert. Le jury, qui débat à huis clos à l’issue de la séance publique, élabore ensuite des directives. Nous vous proposons de parcourir les données présentées à propos des traitements médicamenteux d’entretien, étoffées par les commentaires de l’expert, le Pr Marc Decramer (UZ Leuven).

Cryoablation de la FA chez les plus de septante ans: rapide, sûre et efficace

D’après une interview de Gian Battista Chierchia, UZ Brussel, Heart and Rhytm Management Centre - Vendredi 27 janvier 2012

L’ablation de la fibrillation auriculaire est non seulement efficace et sûre chez les jeunes patients, mais également chez les plus de septante ans. C’est ce qui ressort d’une étude relative à la cryoablation menée auprès de personnes de plus de 70 ans présentant une fibrillation auriculaire paroxystique symptomatique. Près des deux tiers des patients n’avaient plus besoin de médication après l’intervention. Pour la première fois, l’isolation de la veine pulmonaire par ablation par cryoballoon a été évaluée prospectivement dans cette population spécifique.

 

 

La relation néfaste entre le sel et la mortalité cardiovasculaire est remise en question!

Lieven De Norre - Vendredi 27 janvier 2012

Depuis des années, on estime sans réfléchir qu’une alimentation trop riche en sel est mauvaise pour le coeur et les vaisseaux. Récemment, une étude de Jan Staessen (UZ Leuven, KUL), publiée dans le JAMA, a suscité des controverses car elle indique que, dans une population normale, la natriurie de 24 heures la plus faible est associée à la mortalité cardiovasculaire la plus élevée (1). Il est donc urgent de se demander si une restriction sodée est réellement bénéfique pour la population. Jan Staessen explicite la conception et les résultats de cette étude.

Cessation tabagique: quelle place pour les médicaments et la thérapie comportementale?

Philippe Mauclet, en collaboration avec Pierre Bartsch (ULg) - Vendredi 27 janvier 2012

Le programme de la réunion de consensus INAMI sur les traitements efficients de la BPCO pouvait difficilement faire fi du chapitre relatif au tabagisme. Désigné comme expert pour commenter les données de la littérature, Pierre Bartsch (Université de Liège) a rappelé que, si l’arrêt du tabac demeure le traitement le plus efficace de la maladie, il est aussi le plus difficile à mettre en oeuvre.

Dépression et diabète, décidément trop de mauvais sang!

Dr Alain Cohen (www.jim.fr) - Vendredi 27 janvier 2012

La dépression et le diabète sucré sont des affections connues pour augmenter la mortalité d’origine cardiovasculaire, mais les informations sur la synergie de leurs effets conjugués doivent encore être enrichies. C’est la mission assignée à une étude américaine (1) portant sur 78.282 participantes (âgées de 54 à 79 ans) et exploitant les données d’une enquête plus large sur la santé des infirmières, The Nurses’ Health Study  (2), avec toutefois certains biais limitant peut-être sa généralisation, comme le reconnaissent les auteurs.

Méditation en pleine conscience pour les patients cancéreux et leur partenaire

Ingrid Jacobs (UZ Gent, UG) - Lundi 23 janvier 2012

Dans le cadre des soins psychosociaux aux patients cancéreux et à leur partenaire, la formation «mindfulness» constitue une approche de groupe relativement neuve et prometteuse pour traiter les symptômes de stress et d’anxiété. La méditation mindfulness est un moment de pleine conscience intentionnelle au cours duquel les sensations et les processus internes sont remarqués et reconnus tels qu’ils sont.

Nous vous présentons ici les études d’impact pour cette population ainsi que le programme concret.

 

Empowerment: aider le patient à devenir acteur de sa santé

Thierry Goorden - Vendredi 20 janvier 2012

Rendre au patient le «pouvoir» d’agir directement sur les facteurs déterminants de sa santé: tel est l’empowerment, concept à la mode que d’autres traduisent volontiers par «l’émancipation du patient». Dans la pratique quotidienne, la technique apparaît incontournable, explique le Dr Jean Laperche, MG à Barvaux-sur-Ourthe, qui assure régulièrement des formations en entretien motivationnel pour apprendre à (re)centrer davantage son écoute sur le patient et sur ses priorités. Objectif: arriver à une décision qui satisfasse chacun, soignant et soigné, dans le cheminement thérapeutique vers un mieux-être. En fin de compte, l’enjeu ne serait-il pas tout simplement de permettre au patient de clarifier son désir et d’exprimer son choix?

Consommation abusive d’alcool en milieu étudiant: le ‘binge drinking’ et ses effets nocifs sur le cerveau

Thierry Goorden - Vendredi 20 janvier 2012

Selon une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’UCL et de l’ULB, le ‘binge drinking’, pratique de consommation d’alcool consistant en l’absorption d’une quantité maximale en un temps très court, est néfaste pour le cerveau. Non seulement à cause de la quantité globale d’alcool ingéré, bien sûr, mais aussi et surtout à cause du mode de consommation spécifique de cette pratique qui connaît un vif succès parmi les étudiants, puisqu’au moins un étudiant sur trois en serait un adepte lors de sorties répétées entre jeunes.

Quelles relations entre cancer et dépression?

Jean-Emile Vanderheyden - Vendredi 20 janvier 2012

Les différentes relations possibles entre cancer et dépression sont brièvement passées en revue, à la lumière de données récentes, bien référencées. La prévalence des troubles psychiatriques, et plus particulièrement de la co-morbidité dépressive chez les patients atteints d’un cancer, est évidemment élevée: 55-65% de troubles d’adaptation, 8 à 17% de délirium et troubles psychotiques, et 11 à 18% de dépression majeure (1, 2). De plus, les relations entre cancer et dépression sont multiples, tout ceci entraînant l’éclosion d’une discipline assez récente et encore peu connue, la psycho-oncologie (3, 4, 5), qui mérite un survol de ses champs d’action!

 

Placer une caméra sans autre forme de procès?

Solange Tastenoye - Jeudi 19 janvier 2012

En tant que médecin indépendant, vous êtes certainement bien conscient d’être une cible privilégiée pour les cambrioleurs… sans compter que, sur le terrain, le sujet est actuellement sur toutes les lèvres. Vous songez donc sérieusement à installer une caméra de surveillance. Mais en avez-vous bien le droit? N’existe-t-il pas une loi sur le respect de la vie privée? Y a-t-il des règles juridiques à respecter en la matière?

 

Peut-on encourir une amende pour stationnement non réglementaire sur votre parking privé?

Solange Tastenoye - Jeudi 19 janvier 2012

En quittant le parking privé jouxtant mon cabinet médical, un de mes patients s’est fait aborder par un agent. Il se serait, en effet, mal garé dans mon parking privé! Cet agent affirme être autorisé à verbaliser, même si le véhicule de mon patient se trouvait sur mon propre parking. Est-il bien exact qu’un agent de police puisse verbaliser dans ces circonstances?

Pages